Bon et bien voilà, je ne marche plus droit depuis lundi matin. Du coup, difficile de passer du temps assise devant mon pc. Le même mal de dos que début janvier, deux fois en un mois, ça fait beaucoup. Je ne peux pas porter Lilo, ou quelques secondes.

Du coup, Doudou doit venir m'aider toutes les vingt minutes. Je ne peux prendre que du doliprane et des chaufferettes chaudes. Je n'ai pas voulu aller chez le médecin, car il y a un an, alors que j'étais enceinte avec le même mal de dos, il ne pouvait rien me prescrire de plus, et aujourd'hui avec l'allaitement, je suppose (peut être à tort) qu'il ne pourra pas faire mieux.

J'ai fini par prendre un rdv pour l'ostéo demain matin, c'est à côté du boulot, donc c'est parfait. Il faut juste que je réussisse à m'occuper de Lilo d'ici là, sans trop couper Doudou dans son travail.

En fait, grosso modo, j'ai du mal à marcher droite. Les muscles qui nous permettent de nous redresser n'y arrivent plus. Donc il faut que je m'appuie quelque part pour soulager ces muscles et me redresser un peu. Après la nuit de lundi à mardi (cette nuit donc), j'ai eu un gros coup de mieux. Mais après quelques heures, me voilà de retour dans le canap, à marcher courbée ou en me tenant aux meubles. Je me déplace comme une très ancienne personne âgée bossue, c'est comique.

J'ai pu faire quand même les billets des jours passés. Je n'ai pas pris de photos hier, j'essaierai quand même aujourd'hui. J'ai hâte de pouvoir redevenir autonome pour Lilo.

Je ne connais pas l'origine de ce mal, mais je tends à penser qu'il est dû à un stress bien caché. J'ai remarqué qu'il survenait souvent en vue d'un soucis particulier, pour lequel je ne pensais pourtant pas stresser autant. Généralement la fin d'un gros projet qui ne terminera pas à temps. Toutes ces histoires de délai au travail me dépassent, on ne nous donne pas trop les moyens pour finir à temps et voilà comment je le paye, merci mon subconscient pourri, je l'ai un peu mauvaise.

Bref, voici les liens vers les billets :

A bientôt pour des billets plus réjouissants !